Guide des études

Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles

Outils pour utilisateurs

Outils du site


vae-na

Procédure sans accompagnement

Etape 1 : Retrait du dossier

Le candidat intéressé par la démarche VAE retire un dossier auprès du service des études ou directement sur le site de l’ENSAIT.

Etape 2 : Dépôt et recevabilité du dossier administratif

Après avoir rempli son dossier faisant ressortir au travers de son parcours professionnel toutes les compétences acquises correspondant au référentiel du diplôme d’ingénieur ENSAIT, le candidat envoie son dossier en lettre recommandée avec accusé de réception ou le dépose au secrétariat des études contre la remise d’une preuve de dépôt.

Le responsable de la VAE sur avis des responsables administratifs et pédagogiques de la VAE statue sur la recevabilité administrative ou non de la demande basée sur l’examen du dossier de VAE. Cette décision doit être motivée et sera communiquée par courrier.

ATTENTION : Tout dossier incomplet ne sera pas traité.

Etape 3 : Entretien

Si le dossier est administrativement recevable, le candidat sera convoqué à un entretien avec le responsable de la VAE afin que ce dernier juge de sa motivation et de sa détermination. Lors de cet entretien, des mises en situation pourront être demandées au candidat. A l’issue de l’entretien, si la décision est défavorable, un courrier exposant les motifs du refus sera adressé au candidat.

Dans le cas d’une décision favorable, le candidat se verra notifier l’autorisation de poursuivre la procédure en vue d’une VAE. Il devra alors :

  • retourner le talon attaché à la notification précisant son choix pour une VAE avec accompagnement ;
  • s’inscrire auprès du service scolarité de l’ENSAIT et joindre le règlement, dans un délai de 15 jours, des frais d’inscription d’un montant qui s’élève à 610€ euros pour l’année 2016- 2017 (ce montant correspond aux frais de scolarité pour une formation ingénieur et est fixé chaque année par circulaire ministérielle) ;

L’inscription administrative n’est valable que 12 mois. Passé ce délai, le candidat devra renouveler sa demande d’inscription administrative par lettre recommandée avec accusé de réception et s’acquitter des frais de scolarité.

Les inscriptions à la VAE se font obligatoirement en septembre de l’année universitaire.

Rappel : Le candidat peut bénéficier d’un congé validation des acquis de l’expérience (VAE) institué par le décret n° 2002-795 du 3 mai 2002.

Etape 4 : Rédaction du dossier de présentation

Le candidat propose un (ou des) sujet(s) de mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée qu’il présentera au jury sous la forme d’un rapport écrit de soixante pages minimum. Ce sujet est soumis à la validation préalable par le responsable de la VAE.

ATTENTION : Le dossier de VAE n'est pas une simple formalité. Il est exigeant, complexe et nécessite une forte implication du candidat.

En effet, il comporte une présentation personnelle détaillée, l'exposé des motivations du candidat et les éléments nécessaires à la compréhension de sa démarche par le jury.

Il comporte également une analyse de l'expérience (définition des fonctions, contenu des tâches effectuées…) et une valorisation des expériences en se mettant dans une démarche de traduction des compétences en connaissances, savoirs et aptitudes. Il permet d'apprécier l’itinéraire personnel et professionnel du candidat, les compétences et savoirs-faire acquis, ses études et formations antérieures et ses travaux personnels.

Le candidat doit s’attacher à bien mettre en valeur l'ensemble des éléments énumérés ci-dessus de manière claire et compréhensible. C'est également de la qualité de sa présentation que dépendra l'appréciation du jury.

Etape 5 : Examen du dossier et entretien par le jury

Au plus tard onze mois après le dépôt du dossier, le candidat est convoqué au jury habilité à statuer sur la VAE.

Les membres du jury sont nommés, au moins quinze jours avant la tenue du jury, par le directeur de l’ENSAIT en considération de leurs compétences, aptitudes et qualifications et en vue de tendre vers une représentation équilibrée entre les femmes et les hommes.

Le jury doit comporter une majorité d’enseignants-chercheurs ainsi que des personnes ayant une activité principale autre que l’enseignement et compétentes pour apprécier la nature des acquis, notamment professionnels, dont la validation est sollicitée. En cas d’enseignants-chercheurs en nombre insuffisant pour être membre du jury, le jury peut également comporter des enseignants.

Lorsque des personnes appartenant à l’entreprise ou à l’organisme où le candidat a exercé son activité sont membres du jury, elles ne peuvent participer aux délibérations concernant ce candidat.

Le jury examine le dossier du candidat. Ce dossier est composé de :

  • La présentation par référence au diplôme d’ingénieur ENSAIT des connaissances, compétences et aptitudes qu’il a acquises par l’expérience. Il comprend les documents rendant compte de cette expérience et de la durée des différentes activités dans lesquelles le candidat l’a acquise ainsi que, le cas échéant, les attestations correspondant aux formations suivies et aux diplômes obtenus antérieurement.
  • Du rapport de mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée du candidat.

A la suite de la présentation du sujet de mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée, le jury s’entretient avec le candidat sur la base du dossier présenté.

Le jury apprécie la nature des acquis de l’expérience du candidat au regard du dossier VAE transmis et de l’entretien.

L'objectif de l'entretien est de vérifier les compétences, aptitudes et connaissances associées acquises ainsi que la cohérence du projet. Il permet également d’apporter des éléments complémentaires ou des précisions concernant le parcours professionnel et les activités du candidat. Ces acquis sont évalués au regard du référentiel du diplôme.

Le jury est souverain et peut, après délibération :

  • soit valider entièrement les acquis du candidat et décider de lui attribuer le diplôme, s’il estime que les acquis du candidat sont en adéquation avec les attendus du diplôme et lui permettent de répondre aux objectifs de ce diplôme.
  • soit valider partiellement ses acquis, s’il estime que les acquis du candidat sont en partie en adéquation avec les attendus du diplôme et lui permettent de répondre partiellement aux objectifs de ce diplôme. Dans ce cas, le jury précise, dans sa délibération, les capacités manquantes et détermine les connaissances et aptitudes qu'il déclare acquises et s'il y a lieu, la nature des connaissances et aptitudes devant faire l'objet d'un contrôle complémentaire. Le jury indique sous la forme d'une prescription la nature des connaissances et aptitudes restant à obtenir et la manière dont le candidat peut réaliser cette prescription pour aboutir à la validation totale du diplôme. Le candidat conserve néanmoins le libre choix des moyens qu’il désire mettre en œuvre pour acquérir les capacités manquantes.

En cas de validation partielle, le jury VAE émet des propositions au candidat quant à la nature et au mode d’acquisition des connaissances et des aptitudes nécessaires (formation, stage, évolution de l’activité professionnelle, rapport, etc), ainsi qu’en ce qui concerne les modalités du contrôle complémentaire. Cette disposition doit permettre de construire une réponse la mieux adaptée possible à la situation professionnelle du candidat.

Le suivi du candidat durant la phase d’acquisition complémentaire, quel que soit le mode d’acquisition retenu, se fait par un membre du jury qui a été désigné pour ce suivi lors de la tenue du jury. Une échéance est fixée et communiquée au candidat. La validation partielle d'un diplôme est acquise définitivement.

  • soit refuser d'accorder, en le justifiant, la totalité ou la partie du diplôme demandé, s’il estime que les acquis du candidat ne lui permettent pas de répondre aux objectifs du diplôme. La procédure s'arrête. La validation partielle d'un diplôme est acquise définitivement.

Dans tous les cas, le président du jury adresse au directeur de l’ENSAIT un rapport précisant l’étendue de la validation accordée ainsi que, s’il y a lieu, la nature des connaissances et aptitudes devant faire l’objet d’un contrôle complémentaire.

La décision finale sera notifiée par le Directeur de l’ENSAIT.

Référentiel de compétences

vae-na.txt · Dernière modification: 19/07/2016 13:17 par Florent Deswartvaeger